Formateurs

Les six structures internationales sont à l’origine de la création de la plateforme :

En Allemagne :

Le Deutch Franzosisches Institut Erlangen est une association de droit local allemand de 500 adhérents
une équipe composée de plus de 40 professeurs et de cinq responsables de la culture, des cours, de la médiathèque, des projets pédagogiques et de l’administratif.
un conseil d’administration
Ce que l’association propose :
Diffusion de la culture et des modes de vie francophones en Bavière du Nord.
Mise en place de cours de français et d’allemand destinés aux enfants, aux adultes, aux étudiants et aux entreprises.
Une large gamme de certifications en français langue étrangère (diplômes reconnus internationalement)
Une riche médiathèque proposant de nombreux documents sur le monde francophone
Des manifestations interculturelles et pédagogiques dans les écoles et autres partenaires

En France :

La Maison Internationale de Rennes rassemble plus d’une centaine d’associations rennaises internationales qui agissent dans les domaines des Droits Humains, de l’Europe, de la Solidarité Internationale, des Echanges Interculturels et des Migrations. Lieu de ressources et de débats, elle est ouverte à toute personne et à toute association intéressée.

Son projet politique se conjugue en quatre mots : paix, démocratie, cultures et fraternité. La MIR informe des évènements internationaux de la métropole rennaise. La MIR organisedes manifestations de découverte de l’actualité internationale. Elle conseille et forme les acteurs dans le montage de projets de développement.

Au Maroc : Le RADOSE est le Réseau des Associatiations des Oasis du Sud Est

Le RADOSE, Réseau des associations des oasis du sud est.

Il a  été  créé  en 2006 est co-fondateur du réseau national de léconomie sociale et solidaire, le REMESS. Il est un réseau thématique régional  qui  travaille  sur le  renforcement   des capacités dans le domaine  de l’économie sociale et solidaire et porte les objectifs suivants :

  • Promouvoir l’entreprenariat social et l’émancipation économique des jeunes et femmes,

  • Promouvoir le commerce équitable

  • Promouvoir la finance solidaire,

  • Développer le tourisme durable,

  • Soutenir les organismes membres, les mettre à niveau et promouvoir la coordination entre lesdits membres,

  • Répandre les valeurs et les principes de l’économie sociale et solidaire,

  • Encourager la recherche scientifique et la formation dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

En Pologne :


La Dom Bretanii Fundacja Poznan Ille et Vilaine, à l’origine, la Maison de la Bretagne a été fondée suite à la volonté des villes de Poznan et de Rennes, l’Association de l’Ille et Vilaine – Pologne et la Fondation Ouest France.

Elle fait la promotion du patrimoine culturel de la Bretagne et de la France. Peu à peu, elle s’est mise à promouvoir les régions culturelles d’Europe et organise par exemple des manifestations culturelles ainsi que des festivals internationaux autour de la culture française et de la francophonie.

Elle dispense des cours de langue française et anime une médiathèque. La Maison de la Bretagne a également publié de nombreuses publications sur la Bretagne. Elle est membre de la Fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue sur la culture et la civilisation.

En Tunisie :

Le RESO, Relais pour l’Emergence d’une jeunesse Sociale Organisée. La Tunisie des générations futures sera dessinée par les mains qui s’emploient à la construire. Le Reso est une association à but non lucratif crée le 03 décembre 2011. Nous défendons une Tunisie ou les jeunes sont valorisés, acteurs de leur destinée, compétents et engagés dans la construction de leur société.

En Tunisie :

La LTDH, La Ligue Tunisienne des Droits de l’homme , prix Nobel de la Paix 2015 œuvre pour :

La défense des libertés fondamentales individuelles et publiques dans leur dimension universelle et globale.

La promotion de la culture des droits de l’homme.

Le développement du cadre (système) juridique en conformité avec la Charte Internationale des Droits de l’Homme.

La consolidation de la justice économique et sociale.

Le renforcement des droits de la femme et son égalité totale avec l’homme.

La défense des droits de l’enfant.

L’indépendance de la justice et le droit à un procès équitable.

La lutte contre les manifestations d’injustice, de violence et de fanatisme et contre toute forme de discrimination.

La défense bénévole des droits des victimes des injustices, groupes ou individus.

Le recours aux méthodes pacifiques et légitimes pour la réalisation de ses activités et objectifs.

La confirmation et la consolidation de la culture du dialogue et le renforcement du droit à la différence.

La sauvegarde de son indépendance de tous les pouvoirs, les partis politiques et les sphères d’influence.

La contribution à la défense du droit des peuples à la libération et l’autodétermination et la garantie d’une paix juste et durable entre les nations.